Remise en état d’un rempart en 2020

Construction d’un rempart effondré en 2019 :

Malheureusement les intempéries de fin novembre 2019 ont gravement impacté le premier mur d’enceinte du Château, il a été nécessaire de toute urgence de réparer ce mur qui menaçait d’effondrer le deuxième mur d’enceinte situé juste en dessous.

Donc, en 2020 la restauration du mur à été confié à l’Entreprise Granjon Frères située à quelques kilomètres du Château à  Sainte-Foy-l’Argentière, le mur est reconstruit à l’identique avec de la chaux comme à l’époque de sa construction, il y a très longtemps au moyen-âge.

Vu la complexité de la réparation, le chantier est supervisé et confié à Monsieur Laurent Volay,  architecte du Patrimoine chez « ArchiPat »

Les difficultés . . . .

Le problème réside dans la fracture de nombreuses pierres brisées et détruites dans l’éboulis et il sera nécessaire de les reproduire à l’identique, heureusement il y a une carrière de pierres à proximité du village de Saint-Laurent-de-Chamousset.

La cassure s’est produite dans un « coude » du mur , il est dont plus complexe de bien recréer la courbe existante avec les pierres récupérées sur le chantier.

Etat du sinistre . . . en 2019 :
  • Suite à l’éboulement de 11m de long sur 6m de haut , photo ci-dessous . . .

Remise en état du rempart en 2020 :

Soixante quinze tonnes de pierres se sont effondrées. Malheureusement pour compliquer le tout,  le Covid-19 nous a obligé , confinement oblige, à décaler ces travaux sur l’été 2020.

Le projet avance bien , il a été nécessaire de rajouter un contrefort de 6m de haut et 2m de large ce qui n’était pas prévu, pour consolider le mur et réaliser la « jointure » avec le mur déjà en place, reste à faire tailler des pierres nouvelles pour les angles. La prudence reste de mise.

  • L’esplanade du Château est utilisée pour stocker les 140 tonnes de pierres, gravier, sable . . .ci-dessous un « petit » chariot télescopique commence à déblayer l’éboulis et alléger la terrasse.

                                 

Technique de construction à l’ancienne . . . un mur en redan

La construction du mur en « redan » demande une base large de un ou deux mètres et génère de nombreux décrochements pour épouser le terrain, c’est ce qui a été choisi pour la restauration du mur d’enceinte.

Une série de barbacanes permet l’écoulement des eaux d’infiltration.

  • Dans la photo ci-dessous on remarque les fondations (2m) suivi du gravier concasse.
  • Fixation d’une bâche  en cas de pluie . . .

 

  • Photo ci dessous du mur d’enceinte en cours de réfection et terminé.

                

 

Les travaux de l’Entreprise Granjon sont actuellement terminés  (décembre 2020)  :

On remarquera un renfort (8 tonnes dont des pierres d’angle neuves en granit) qui facilite la « jointure » avec la continuité du mur ancien, cette zone étant la plus fragile du mur.

  • Construction de nombreuses barbacanes en briques prévues pour l’écoulement des eaux (comprimées par l’obstacle du mur), en quelque sorte le mur « doit respirer ».
  • Il ne reste plus qu’à attendre un an ou deux que le mortier « sèche » et « solidifie » ce mur de 75 tonnes !

Un renfort de 8 tonnes dans le tournant ======>   

  • Le mur dans sa partie supérieure est reconstitué à l’identique  : de nombreuses pierres en « granit » en provenance de « la Graniterie du Forez à Civens » sont remplacées, la difficulté réside dans la taille des pierres en granit, nous sommes dans un mur qui épouse le tournant donc chacune de ces 14 pierres de 100kg à 200kg sont taillées au plus près . . .
  • Par chance ces pierres en granit un peu « roses » se marient fort bien avec le reste du mur.

On scelle en 2020 des dernières pierres en granit de la partie « faîtière » avec l’aide d’une pelleteuse  type « JCB »

      Le mur est terminé